Consultez le cas correspondant au mammifère blessé, ou du moins, en difficulté:

Faon

Les jeunes faons ne sont pas abandonnés. La mère le laisse pendant plusieurs heures le temps d’aller s’alimenter puis revient pour le faire téter. Le petit reste couché sans faire de bruit pour ne pas être repéré par les prédateurs. La mère le retrouve grâce à l’odeur et aux petits cris qu’il émettra pour lui répondre si elle l’appelle.

Il ne faut surtout pas le toucher ni le ramasser (sa mère pourrait l’abandonner si vous avez mis de votre odeur sur lui). Ne restez pas à proximité du faon car sa mère vous voit et vous sent. Elle ne viendra pas voir son petit tant que vous êtes présent.

Si vous avez la preuve que la mère est morte : il faudra alors nous amener le faon.

Récupérer un faon (par un particulier voulant bien faire),  c’est le condamner : il n’aura pas la bonne alimentation (jamais de lait de vache), refusera de prendre le biberon et se laissera mourir de malnutrition et de déshydratation.

De plus, le toucher et manipuler l’habituera à l’homme. De ce fait, il n’en aura pas peur, et lorsqu’il arrivera à maturité sexuelle, il n’hésitera pas à l’attaquer. Ce qui fera de lui un animal dangereux qui devra être euthanasié.

Le fait de détenir un animal sauvage est interdit par la loi.

Le jeune a 99% de chance de survie si il est élevé par ses parents dans la nature, contrairement à l’élevage dans un centre de sauvegarde ou chez un particulier.

Hérisson

Si l’animal est apathique, en plein jour, au soleil, c’est qu’il y a un problème. Téléphonez-nous (07 83 80 05 46).

Si vous trouvez un jeune hérisson, sa mère s’est peut-être fait tuée. Les jeunes mammifères ne régulent pas leur température corporelle. Ils ont donc besoin de chaleur rapidement, surtout avant d’être alimentés. Une bouillotte entourée d’un linge fera l’affaire. Ne jamais donner de lait de vache, ou de pain.

Téléphonez-nous (07 83 80 05 46) rapidement pour que nous le prenions en charge. Ne tentez pas de l’élever chez vous.