Engagement : Régulier à Très régulier au moins 1 fois/semaine
Être soigneur animalier ne s’apprend pas en un jour et pouvoir assurer le rétablissement d’un animal blessé n’est pas mince affaire !

Le bénévole soigneur a pour rôle le rétablissement de l’animal dont il s’occupe. Formé à la manipulation de différentes espèces, il connait leur anatomie, leur régime alimentaire et éventuellement leur mode de vie. Il le suit ensuite pendant sa convalescence, assure son alimentation et surveille son bon rétablissement. En parallèle, il est souvent occupé à préparer les rations de nourriture et la médication, à entretenir les gamelles, linges et autres conditionnements dont profitent les pensionnaires à poil et à plumes.

 

Préparer la nourriture et la médication

L’équipe de soigneurs est en charge de préparer plusieurs fois par jour les rations pour chaque pensionnaire présent au centre. Des fiches explicatives placées  sur les postes de préparation détaillent le régime de chaque animal présent et les doses recommandées. Fruits, viande, croquettes ou insectes composent les gamelles des convalescents selon leur régime alimentaire.

Dans le même temps, la médication est préparée selon les besoins de l’individu en question.



! Certains animaux étant carnivores, tous les bénévoles doivent préparer des portions « peu ragoutantes », notamment découper des poussins morts.  C’est à prendre en considération dans votre désir de nous aider sur ces postes !

Certains animaux comme les jeunes ou les plus faibles qui ne peuvent pas se nourrir par leurs propres moyens sont nourris à la main. C’est le cas par exemple des martinets noirs qu’il faut nourrir à intervalles réguliers dans la journée.

La médication peut être administrée en dehors ou pendant les repas des animaux.
 

Entretenir les locaux & le matériel

Le bénévole soigneur passe un temps non négligeable de sa journée à entretenir les équipements du centre et les conditionnements des animaux : des lessives sont à faire tourner régulièrement, les gamelles doivent être nettoyées correctement, les cages de transport mises au propre, les volières également et tout ce qui peut composer le matériel vétérinaire : pinces, balances ou plans de travail.

Une attention particulière sera exigée sur la propreté des locaux. Un centre de sauvegarde se doit d’être propre pour ne pas que des maladies ou des parasites se développent !

! Ce travail prend une partie considérable du temps du bénévole dans la journée. C’est à prendre en considération dans votre désir de nous aider aux soins !

 

Surveiller le rétablissement de l’individu

L’équipe de soins surveille régulièrement l’état de santé des pensionnaires en infirmeries comme en volières extérieures. Constater la bonne cicatrisation d’une plaie ou la solidification d’une fracture permet de savoir si l’animal en voie de guérison ou si il faut adapter les soins. Le poids et le bonne hydratation sont également autant de données importantes auxquelles il faut faire attention. Une fois rétabli du gros de ses blessures, l’animal sera placé en volière/box de contention puis en volière de rééducation dans le cas des oiseaux.
 

L’organisation des équipes de soins

Beaucoup de bénévoles se relaient chaque jour afin de prendre en charge les animaux en convalescence. Cela demande une organisation fluide et bien cadrée. Ainsi, deux équipes sont constituées : une le matin, de 8h00 à 14h puis une de l’après-midi de 14h à 20h. Les bénévoles peuvent bien sûr rester la journée si cela leur convient.
Les inscriptions se font uniquement via Doodle. Nous les ouvrons du 15 au 25 du mois pour le mois suivant. Il y en a un pour les bénévoles qui peuvent s’astreindre à venir au moins 1 fois par semaine et un autre permettant de venir plus ponctuellement. Ceux-ci sont envoyés aux seules personnes ayant rempli le formulaire à la fin de cette page.
 

Formulaire de bénévolat