Malgré les restrictions sanitaires nationales en vigueur face à la pandémie du COVID-19, les travaux se sont adaptés. Le centre bénéficie du droit de poursuivre le travail, étant d’intérêt général, mais il a fallu adapter les règles du jeu. Moins de personnes présentes, répartition des bénévoles sur les postes pour éviter les attroupements, gestes barrières, utilisation de son propre matériel …
Malgré tout cela, nous avons tout de même pu abattre un travail conséquent comme vous pourrez le voir sur les photos suivantes :

La construction des enclos pour oiseaux et mammifères restants dans le jardin

Afin d’accroitre la capacité d’accueil d’oiseaux et de mammifères à l’extérieur, les bénévoles s’affairent à assembler les plaques des enclos du jardin. Différentes tailles d’enclos permettront d’accueillir des espèces d’animaux différentes.

Avant d’assembler les enclos, il faut d’abord enterrer de 40cms un grillage « anti-prédation ». En effet, nos amis renards ou autres animaux fouisseurs seraient bien tentés de s’introduire dans les enclos pour boulotter la nourriture des animaux en convalescence, voir les animaux eux-mêmes ! Ce grillage les empêche donc de pénétrer dans l’enclos. Et au passage, évite également les évasions !

 

La construction de la mare de la phyto-épuration

Pour traiter nos eaux usées, nous avions décidé dès le début du projet du centre de sauvegarde d’opter pour une phyto-épuration. Sur les conseils d’Aquatiris, bureau d’études en jardin d’assainissement à Aix Les Bains, nous nous sommes donc attaqués à la construction d’une structure béton pour les mares de filtration.

 

La préparation pour les volières d’oiseaux d’eau

Lors de la saison 2020, qui marquait la première saison de prise en charge des animaux au centre de sauvegarde, nous ne disposions pas encore d’équipements permettant d’accueillir les oiseaux d’eau (cygnes, canards, grèbes et autres anatidés). Les mares que vous voyez sur les images précédentes sont la préparation de nos deux volières d’oiseaux d’eau, situées sur le terrain attenant à l’ancienne grange. Nous monterons bientôt les structures métalliques autour, qui devraient avoisiner les 20-25 mètres de long.

 

L’aménagement de l’étage


L’étage se refait une beauté. Nous avions pour le moment seulement changer l’isolation, nous sommes maintenant en train de monter les cloisons pour pouvoir profiter de plus de pièces. Une nouvelle infirmerie et une nouvelle nurserie sont donc au programme, avec quelques pièces à destination des humains. Electricité et plomberie sont bien sûr inhérentes à cette modification d’agencement, et ne sont pas de minces affaires !

 

Un grand merci à nos bénévoles qui ne tarissent pas de bonne volonté ! ♥

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.