Au Tétras Libre, nous avons la chance de pouvoir compter sur des bénévoles engagés, motivés et bienveillants. Retrouvez l’interview de Guy et d’Isabelle, pour mieux comprendre ce qu’implique d’être bénévole au centre de sauvegarde :

Guy, bénévole aux travaux extérieurs

 
Tétras Libre : Quelles sont vos activités bénévoles pendant ces mois de fermeture du centre ?

Principalement à l’extérieur; petites finitions, constructions de 2 abris et 2 mangeoires dans le parc cervidés, préparation terrain et début construction des box à mammifères.

Tétras Libre : Que retenez-vous de cette première saison d’ouverture au centre ?

Le nombre d’animaux accueillis au centre et surtout la motivation, l’enthousiasme et le travail des bénévoles,soigneuses, salariées qui nourrissent, soignent, dorlotent tous nos amis à poil ou à plume.

Tétras Libre : Que vous apporte d’un point de vue personnel votre engagement bénévole auprès du Tétras Libre ?

Tout d’abord pour un retraité comme moi, c’est de se sentir encore utile dans la société. Ensuite aider la faune sauvage si malmené à retrouver la santé et la liberté. Puis de côtoyer des gens sympathiques, passionnés et passionnants

Tétras Libre : Que souhaitez-vous dire aux personnes qui veulent nous soutenir et nous aider mais qui ne se sentent pas forcément compétents pour le faire ?

Faire un don financier ou matériel ne demande aucune compétence particulière. Hormis la plomberie ou l’électricité, il y a plein de travaux à effectuer avec du courage et de la bonne volonté qui ne requiert aucun diplôme de spécialiste. Moi-même sans être un brillant bricoleur, je travaille au centre depuis 2 ans en progressant dans le domaine du bricolage grâce à l’aide et à la compétence d’autres bénévoles.

 


 

Isabelle, bénévole à la médiation, administration et financement

 

Tétras Libre : Quelles sont vos activités bénévoles pendant ces mois de fermeture du centre ?

J’ai aidé à l’analyse des statistiques SOS pour l’année 2020, j’ai participé à la mise en place de la base de données des mairies des départements de Savoie et Haute-Savoie, j’assiste aux réunions du Conseil d’Administration et je prends connaissance du fonctionnement général de l’association. Par ailleurs, je participe aux permanences de gestion du mail SOS (réception des mails des découvreurs d’animaux, conseil et le cas échéant, organisation des transferts vers les centres de soins), et je serai samedi prochain à l’opération Caddie pour le centre, à Voglans.

 

Tétras Libre : Que retenez-vous de cette première saison d’ouverture au centre ?

La découverte d’un milieu que je ne connaissais pas, l’incroyable mobilisation de nombreux bénévoles, prêts à donner de leur temps (parfois beaucoup), de leurs congés, pour le bien-être des animaux sauvages, une équipe « projet » (salariés, services civiques, et quelques bénévoles du CA) époustouflante, compétente, motivée, bienveillante, patiente, pédagogue et porteuse de valeurs qui me parlent, et bien sûr la rencontre avec les animaux

 

Tétras Libre : Que vous apporte d’un point de vue personnel votre engagement bénévole auprès du Tétras Libre ?

Je suis bénévole dans le milieu associatif depuis de nombreuses années. Je trouve dans le bénévolat au Tétras Libre quelque chose que je ne trouvais pas par ailleurs; c’est le sentiment d’être utile pour le monde qui m’entoure, la possibilité de pouvoir apporter, de manière concrète, ma pierre à l’édifice de la préservation des espèces. Cette possbilité d’agir, hors de la sphère privée, pour une cause qui semble nous dépasser, ça donne du sens.

 

Tétras Libre : Que souhaitez-vous dire aux personnes qui veulent nous soutenir et nous aider mais qui ne se sentent pas forcément compétents pour le faire ?

Nous avons tous en nous quelque chose qui nous permettra d’aider le centre et les animaux. Nous avons tous des goûts différents, des aptitudes et compétences différentes, qui viendront se compléter, et qui nous permettront de faire fonctionner le centre ensemble. Parfois même, l’activité d’aide au centre nous permet de découvrir que nous sommes capables de choses que nous n’imaginions pas pouvoir faire ou gérer (je n’aurais pas pensé pouvoir gérer l’utilisation des vers de farine ou morios)

 

Merci Guy et Isabelle pour ce moment de partage. Comme eux, vous pouvez nous prêter main forte dans de nombreux aspects de la gestion du centre de sauvegarde. Le soin aux animaux bien sûr, mais également, les travaux et la manutention, l’animation, avec les événements et les relâchers, la médiation, la communication, la recherche de financements etc…
 
Retrouvez toutes les possibilités de bénévolat

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.